UNIVERSITY of GLASGOW

The Corresponence of James McNeil Whistler
Home > On-line Edition > Transcription/Database Record

the on-line edition

System Number: 00379
Date: 13 October 1891
Author: Maurice Joyant[1]
Place: [Paris]
Recipient: David Croal Thomson[2]
Place: [London]
Repository: Glasgow University Library
Call Number: MS Whistler B156
Document Type: ALS


[Decorative heading with large 'G':] GOUPIL & Co.
TABLEAUX OBJETS D'ART
BOUSSOD, VALADON & CIE.
SUCCESSEURS

19, BOULD MONTMARTRE - PARIS

13/ octobre 91

[date stamp:] GOUPIL & COMPANY / 14 OCT. 91 / SUCCESSEURS BOUSSOD VALADON & CO.

Chers Messieurs,

Malgré le peu de temps que j'ai eu pour aller aux informations, j'ai pu voir quelques personnes influentes dans le monde des Beaux Arts et tenant de près à l'Administration et voici le résultat de mes observations et de mes réflexions. Il est certain que l'idée de faire entrer au Luxembourg un tableau de Mr. Whistler et surtout celui dont vous nous parlez est une idée excellente, et qu'il se trouverait beaucoup de personnes [p. 2] pour l'appuyer; car les sympathies de tous les artistes et amateurs sont déjà depuis longtemps avec Mr. Whistler.

On pourrait peut-être trouver trouver [sic] suffisamment d'appui auprès de l'Administration des Beaux Arts pour faire entrer dans un Musée national une oeuvre aussi importante que le portrait de ma mère[3]; et, à défaut de l'intention de l'Administration, un Comité de peintres, de littérateurs et amateurs pourrait peut-être se former pour donner une exécution pratique à l'idée que vous voulez bien me soumettre.

Mais un des plus grands obstacles que l'exécution de cette idée rencontrera est le prix élevé demandé par Mr. Whistler (soit 75000 f) L'administration des [p. 3] Beaux Arts en France a un budget extrêmement restreint destiné aux achats d'artistes vivants et il ne rentre pas dans les traditions administratives de payer des prix très élevés; à part certaines exceptions très rares et appuyées par un mouvement d'opinion publique, les prix d'achats sont au maximum dans les dix mille francs; je crois que c'est tout l'effort qu'on pourrait demander à notre Administration française. De même, si, comme pour l'Olympia de Manet[4], un groupe de souscripteurs offrait le tableau de Mr. Whistler à l'Etat, le prix de 75000 f serait inaccessible.

Il serait fâcheux que cette idée de mettre le "portrait de ma mère" au Luxembourg fut abandonnée par suite de la question [p. 4] de prix; car c'est une oeuvre capitale de Mr. Whistler résumant le talent de ce grand artiste.

Pour ma part, je serais extrêmement heureux si Mr. Whistler voulait nous confier ce tableau; je suis certain qu'il y aurait matière à obtenir un grand succès dans les milieux artistiques; d'autant plus que depuis quleques années une évolution s'est faite dans l'esprit des amateurs et du public dans le sens de l'école moderne dont Mr. Whistler est un des chefs.

J'attends avec impatience ce que vous aurez décidé avec Mr. Whistler et veuillez, Monsieur, recevoir tous nos compliments.
BVC[5]

M Joyant


This document is protected by copyright.


Translation:


Notes:

1.  Maurice Joyant
Maurice Joyant (1864-1930), art dealer, manager of Boussod, Valadon et Cie [more].

2.  David Croal Thomson
David Croal Thomson (1855-1930), art dealer [more].

3.  le portrait de ma mère
Arrangement in Grey and Black: Portrait of the Painter's Mother (YMSM 101).

4.  l'Olympia de Manet
E. Manet, Olympia(z263).

5.  BVC
i.e., Boussod, Valadon et Cie.